La psychologie de la petite bourgeoisie sous le fascisme, son état d’esprit individualiste et sa vision étroite trouvent une expression puissante dans le film La zone d’intérêt (v.o. « The Zone of Interest ») de Jonathan Glazer.

Librement inspiré du roman de Martin Amis, le film dépeint l’officier SS Rudolf Höss (interprété par Christian Friedel), commandant d’Auschwitz, sa femme Hedwig (Sandra Hüller) et leurs cinq enfants vivant à côté du camp de la mort où les nazis ont tué 1,1 million de personnes, principalement des Juifs.

La Nouvelle-Calédonie est secouée depuis plusieurs jours par des émeutes qui ont déjà fait quatre morts à ce jour (16 mai). Ce soulèvement est la conséquence des provocations répétées du gouvernement impérialiste français. En 2022, après un référendum sur l’indépendance que le gouvernement Macron avait imposé en violant toutes les promesses faites aux dirigeants indépendantistes, nous avions publié l’article ci-dessous dans lequel nous écrivions : « Le gouvernement français se félicite du résultat, mais le problème n’est absolument pas réglé – et ne manquera pas de ressurgir, tôt ou tard. » Depuis, le gouvernement a avancé à marche forcée pour faire adopter une réforme du corps électoral qui est une véritable provocation pour les Kanaks.

Planifiée de longue date, l’attaque contre Rafah a commencé. Le lundi 6 mai, Tsahal a lancé des frappes aériennes sur la ville et des appels à l'évacuation d'environ 100 000 Palestiniens de ses quartiers est vers les soi-disant « zones humanitaires » d'al-Mawasi vers la côte et une zone à l'ouest de Khan Younis.

Oubliez les fleurs blanches et les arnaqueurs des bords de route. Oubliez ladite « fête du Travail ». Oubliez ce qu’ont fait du 1er mai le capitalisme, la social-démocratie moderne et les fascistes.

La tradition du premier mai s’est forgée dans le sang de la classe ouvrière au prix de nombreux martyrs et condamnés, toutes et tous animés par des idéaux révolutionnaires et socialistes.

La belle saison revient et avec elle les nombreux ouin-ouins des patrons de l’Horeca en France comme en Belgique. Ils se plaignent qu’ils « n’arrivent plus à recruter » et que « plus1713010975 screenshot 2024 04 13 14 22 23 855 edit com twitter android personne ne veut travailler, surtout les jeunes ». Mais est-ce pour autant un problème de mentalité chez les jeunes travailleurs ?

Un petit patron, invité sur le plateau de la chaîne RMC du milliardaire français Patrick Drahi, a même été jusqu’à user de la plus grande subversion en proclamant haut et fort que le patron « est devenu l’esclave de ses employés ».

 

Lorsque les colons allemands, et puis belges, sont arrivés dans l’actuel Kivu, les Hutus et les Tutsis ne formaient qu’un seul peuple, uni par la même langue, la même foi, les mêmes lois. Avant l’arrivée des colons sur place, la seule chose qui différenciait réellement les Hutus et les Tutsis étaient leur activité économique : les Hutus étaient des clans d’agriculteurs tandis que les Tutsis étaient des clans d’éleveurs. Ainsi, un ressortissant du Kivu ayant commencé son activité professionnelle en tant qu’éleveur et choisissant pour x raison de devenir agriculteur, passait alors d’une « ethnie » à l’autre sans que cela pose le moindre problème à qui que ce soit…

Sous-catégories

Notre revue

 
 

 Révolution 50 1 page 001

Facebook