Le régime marocain réprime durement le Rif en révolte. Vendredi dernier, le 26 mai, les croyants de la mosquée d’Al-Hoceima ont été surpris et offensés en entendant les sermons des chefs religieux.

Les masses ripostent avec colère contre le régime du roi Mohammed VI. Outrés, des dizaines de milliers de Marocains sont descendus dans les rues le weekend dernier, après qu’un vendeur de poisson ait trouvé la mort, broyé par un camion poubelle alors qu’il tentait de récupérer sa marchandise confisquée par la police locale.

mohamed.jpgDepuis le 18 mai 2011, le camarade Mohamed Ghalout, un militant étudiant de la « Voix démocratique basiste » dans les rangs de l’Union nationale des étudiants marocains, est détenu dans les prisons de la dictature alors que son audition a été reportée pour la deuxième fois. Il a été arrêté sur des accusations fausses et il subit un procès politique injuste.

 

Depuis le début de l’année, les hommes politiques et observateurs bourgeois célèbrent « l’exception marocaine ». Ils affirment que le Maroc ne connaîtra pas de scénario « à la tunisienne ». Comprenez : c’est un pays réformateur et progressiste .

Nos camarades marocains nous ont fait parvenir l’appel à la solidarité suivant : Depuis le samedi 7 juin, la ville de Sidi Ifni, au Maroc, est assiégée par différentes forces de répression : armée, gendarmerie, etc. La population vit dans un état de terreur à cause des assauts policiers contre les maisons, des pillages et des arrestations.

Notre revue

Révolution

Facebook