Le 8 mars 1908, lors de la grève de l’usine textile Cotton à New York, 129 travailleuses ont perdu la vie dans l’incendie de l’établissement, où elles avaient été enfermées par les propriétaires pour éviter que leur lutte ne s’étende à d’autres usines. Deux ans plus tard, la deuxième Conférence Internationale des femmes socialistes à Copenhague, présidée par Rosa Luxemburg, décidait de fixer au 8 mars, partout dans le monde, la journée internationale de la lutte pour l’émancipation des femmes travailleuses.

affichefr-png.pngLa crise et la thérapie de choc antisocial qui l’accompagne provoque des luttes de grande ampleur en Europe. Certains pays, dans le sud de l’Europe, sont même au bord de l’explosion sociale. Dans d’autres pays cela ne fait que commencer.

L'actuelle crise du capitalisme représente un changement fondamental dans l’économie européenne. Aujourd'hui, le capitalisme signifie la régression sociale permanente.

Les nouvelles coupes budgétaires décidées par le Premier ministre, Mariano Rajoy, et par le parlement, constituent une agression sans précédent, non seulement contre les droits des travailleurs, mais aussi contre les fondements de la Constitution et donc de la démocratie même.


Une fois la vague de froid sibérien fini, c'est le moment de faire le bilan. Ce n'est pas la première fois qu’un tel phénomène frappe le continent, et ce n’est probablement pas la dernière. Pourtant, après quelques heures de froid, en Belgique et un peu partout en Europe, des campagnes médiatiques "de solidarité" avaient été lancées.


Deux ans après la crise de 2008-2009, les grandes puissances risquent de replonger dans la récession. Au « mieux », elles connaîtront la stagnation. Au deuxième trimestre 2011, la croissance des Etats-Unis a nettement ralenti, pendant que les économies française et allemande faisaient du surplace. La Grecque et l'économie des pays plus touchés par l'austérité, elle est en chute libre!

Rassemblement de Solidarité pour soutenir les peuples tunisiens et algériens en quête de justice sociale et de liberté.
Pour exiger la libération immédiate des jeunes arrêtés durant les émeutes et pour exprimer notre solidarité avec les peuples du Maghreb!

Le quotidien De Morgen proposent régulièrement des sondages sur Internet à ses lecteurs. Le jeudi 21 janvier, le jour où la direction de General Motors a annoncée la fermeture d'Opel Anvers, le journal à soumis aux internautes la question suivante: «Sp.a Rouge souhaite que le gouvernement flamand nationalise Opel-Anvers afin de développer des voitures écologiques. Est-ce une bonne proposition selon vous?

L’Union européenne a été vendue à l’opinion publique, depuis des décennies, comme un moyen de garantir la croissance économique, la prospérité et la stabilité. Mais la réalité de l’Europe ne correspond en rien à cette propagande réactionnaire.

Cela fait plus de dix jours que les ouvriers de la faïencerie Royal Boch occupent l’usine à La Louvière. ‘Occupation jusqu’au finish’ annoncent les 47 travailleurs qui ont le soutien de leurs syndicats.

A douze reprises le nouveau premier ministre Van Rompuy a prononcé le mot confiance dans sa brève déclaration de gouvernement. Pourtant le système capitaliste n’a guère inspiré confiance l’année dernière. Un système dont Van Rompuy est un représentant clair en tant que dirigeant de longe date de l’aile droite du CVP et ensuite du CD&V.

La chute des trois grandes institutions financières Fortis, Dexia et KBC a été un tournant, pas seulement sur le plan financier, mais aussi sur le plan politique. Les conséquences déferlent sur le monde politique, comme les vagues causées par une pierre lourde qui tombe dans l’eau.

Les étudiants italiens à Bruxelles, même de l'étranger, suivons attentivement ce qui se passe dans notre Pays et nous voulons exprimer notre désaccord par rapport aux attaques que le gouvernement Berlusconi est en train d'apporter contre l'instruction, l'université, la recherche et la république en général.

La crise financière fait des ravages. Les gens sont victimes de la soif du profit insatiable des banquiers. Il est temps de passer à l'action ! Action contre ce capitalisme de casino et pour la protection des gens. Á l’occasion de la tenue du sommet mondial sur la crise financière le 15 novembre prochain à Washington nous appelons tous les mouvements sociaux et les progressistes à un rassemblement devant la Bourse de Bruxelles, mercredi 12 novembre à 17h.

Pour une vraie grève générale de 24 heures!

Il y a quelques mois encore les patrons prétendaient qu’il n’existait pas de problème de pouvoir d’achat en Belgique. Tout cela n’était qu’un problème psychologique ! En disant cela ils pensaient certainement à leur propre revenu… Car leurs bénéfices continuent à monter.

Près de cent personnes se sont réunis en face de l’ambassade des Etats Unis à Bruxelles vendredi passé.  La raison immédiate pour ce rassemblement était de protester contre le rôle central joué par les USA et son ambassadeur dans la tentative de coup d’état contre le gouvernement de gauche en Bolivie.

Il est temps pour une action d’envergure afin d’augmenter les salaires. Les patrons et leurs économistes prétendent que la perte de pouvoir d’achat n’existe que dans notre tête. Certains nous traitent même d’hystériques. Notre portemonnaie par contre ne ment pas.

sauvons.gifNous sommes Wallons, Bruxellois ou Flamands, nous sommes citoyens du monde. Nous ne voulons pas qu’on érige de nouveaux murs entre des gens, entre des régions et entre des pays.