L'Italie est dans l’œil du cyclone de la pandémie de coronavirus en Europe. Le premier pays à imposer un confinement à sa population, il est aussi le pays qui compte le plus de victimes mortelles. Sous la pression de l'action des travailleurs, le gouvernement vient de décider de fermer les activités économiques non essentielles. Par contre, le patronat sabote cette décision.

Les syndicats de la métallurgie en Lombardie ont appelé à une grève générale dans le secteur pour imposer le "lockdown" économique avec maintien du salaire. Les travailleurs ne veulent pas être de la chair à canon. Francesco Giliani, enseignant et membre de la direction nationale de Sinistra, Classe, Rivoluzione, le section italienne de la TMI, nous explique la situation.

 

Notre revue

Rvolution 32 layout 01

Facebook