Il a 100 ans, la police nord-américaine montait un coup contre deux militants anarchistes d’origine italienne.Comme en Europe, les années 1919 et 1920 sont difficiles aux États-Unis, frappés par l'inflation. La montée du syndicalisme provoque de nombreuses grèves dans tout le pays.

Au milieu de cette ébullition sociale, Sacco et Vanzetti militaient aussi contre les arrestations et déportations de syndicalistes, de communistes et d’anarchistes. En février 1920, le typographe anarchiste italien Andrea Salsedo est arrêté à New York. Vanzetti s’y rend pour se renseigner à son sujet. Mais peu de temps après, Salsedo tombe du 14e étage du bâtiment du Département de la Justice. Aussitôt, Sacco et Vanzetti organisent une réunion de protestation.

Initialement arrêtés pour activité séditieuse, ils sont bientôt accusés d’un braquage ayant eu lieu le jour de paye dans l’usine de chaussures Slater et Morill, le 15 avril 1920, au cours duquel deux employés avaient été tués. Vanzetti est également inculpé pour un autre braquage. Leurs procès furent truffés d’exagérations et de mensonges, et menèrent ces deux martyrs de la cause ouvrière à la chaise électrique, dans la nuit du 22 au 23 août 1927.

Le 23 août 1977, exactement 50 ans jour pour jour après leur exécution, le gouverneur du Massachusetts, Michael Dukakis, a finalement absous les deux hommes.

C’est une des machinations les plus connues de l’histoire du mouvement ouvrier. La violence policière et les attaques contre les activistes des mouvements sociaux remontent à très longtemps…

Notre revue

Révolution 33 layout1 page 001

Facebook