Le quotidien De Morgen proposent régulièrement des sondages sur Internet à ses lecteurs. Le jeudi 21 janvier, le jour où la direction de General Motors a annoncée la fermeture d'Opel Anvers, le journal à soumis aux internautes la question suivante: «Sp.a Rouge souhaite que le gouvernement flamand nationalise Opel-Anvers afin de développer des voitures écologiques. Est-ce une bonne proposition selon vous?

44 pour cent  des sondes pensent que oui.

Le SP.a-Rouge a de nouveau plaidé mercredi dans un communiqué de presse en faveur de la nationalisation du site d'Opel,  et a renouveler son soutien aux actions revendicatives prévues.

Le fait que 44% des sondés, par l'intermédiaire du sondage sur Internet, se déclarent en faveur de la position du SP.a Rouge est très important. Le choc de la fermeture d'Opel et la crise persistante du capitalisme ont conduit a ce qu’un nombre croissant de personnes ne croient plus aux mensonges et au « prêt à penser ». Ce qui était autrefois tabou, est maintenant devenu négociable. Et le SP.a-Rouge joue un rôle de premier plan à nouveau.

Le  SP.a Rouge sera dans les prochains jours et semaines au cœur d’une intense campagne pour la nationalisation sous contrôle ouvrier d'Opel. Les capitalistes ont échoué. Le seul avenir pour Opel est dans les mains du gouvernement et de ses syndicats.

 

Notre revue

Révolution

Facebook