Pour une grève générale des étudiants et des travailleurspour le climat !

Les grèves et manifestations lycéennes ont secoué le monde politique. Mais pour imposer une transition énergétique il faut plus. Nous pensons qu’il est temps de penser à une grève générale des étudiants et des travailleurs pour bloquer l’économie.

Organisons nous dans des comités d’action dans les écoles,les quartiers et les entreprises

Dotons-nous de formes d’organisation démocratiques et représentatives pour mieux mener ce combat. A commencer par des comités d’action dans chaque école et un comité d’action national regroupant des lycéens et des étudiants de toutes les villes du pays. Invitez des syndicalistes, des gilets jaunes à vos activités. C’est ainsi qu’on pourra réaliser la convergence de toutes nos luttes.

Pas de confiance dans les accords capitalistes et dans les gouvernements

Les accords environnementaux tels que Kyoto, Copenhague ou Paris sont voués à l’échec s’ils tentent de fonctionner dans le cadre du capitalisme. Les pays pro-capitalistes ne signeront rien qui puisse nuire aux profits des entreprises de leur pays. Ces contradictions entre pays ont mené à l’échec des accords internationaux sur toutes sortes de questions au fil des années, allant du commerce mondial à l’aide au développement.

Il est clair que la coopération internationale est nécessaire pour résoudre ce qui est clairement un problème international ; cependant, cela ne peut se faire qu’en vertu d’accords conclus par des délégués qui doivent rendre des comptes et qui représentent les intérêts des personnes et de la planète, et non les intérêts des grandes entreprises.

Change the system, not the climate

Jamais l’économie de marché ne pourra réaliser une transition radicale et écologique. Il faut une planification écologique. Mais il n’y pas de planification écologique sans planification économique. Seule une économie planifiée et nationalisée sous le contrôle démocratique des travailleurs peut permettre d’y arriver. La lutte pour la planète est donc la lutte pour le socialisme. Il n’y a pas d’autre issue.

Pas de transition énergétique sans révolution

Le changement que nous voulons ne viendra que par une révolution. Mais, pour qu’elle aboutisse, il faut une organisation révolutionnaire. ‘Révolution’, la section belge de la Tendance Marxiste Internationale construit une telle organisation. Tu veux en savoir plus ? Contactez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou sur Facebook @revolutionsocialiste. Visitez aussi notre site web : www.marxiste.be

Notre revue

Révolution

Facebook