Que faisons-nous si le gouvernement ne plie pas après notre grève ? Rudy Dom délégué principal de la FGTB chez Agfa Gevaert a une opinion très claire.

Que faisons-nous si le gouvernement ne plie pas après notre grève ? Rudy Dom délégué principal de la FGTB chez Agfa Gevaert a une opinion très claire.

« J’espère que ce ne sera pas comme en 1993 quand nous sommes descendus dans la rue pour ensuite rentrer à la maison. Mais je crois que cette fois-ci la pression de la base est si forte que nous continuerons jusqu’au finish. Donc jusqu’à ce que les plans soient retirés, si nécessaire jusqu’à ce que ce gouvernement tombe mais les plans doivent être retirés».

La semaine prochaine après la grève nous proposons d’organiser des assemblées du personnel afin de discuter la suite à donner aux actions. Cela doit être des réunions démocratiques, avec micro libre, on les travailleurs peuvent prendre des décisions. C’est encore mieux d’organiser ces réunions avec plusieurs entreprises et différents secteurs comme l’ont fait la FGTB d’Anvers, Gand, Charleroi et d’autres. Il est même préférable de faire cela en front commun avec les autres syndicats.

Nous proposons de préparer l’organisation d’une grève générale de 48 heures, précédée de grèves et de manifestions régionales comme à Charleroi cette semaine. Il est aussi important que les syndicats mènent une large campagne d’information en direction de l’opinion publique que le gouvernement essaye de monter contre nous. Si tous cela ne suffit pas à faire plier le gouvernement une grève générale de durée indéterminée sera à l’ordre du jour.

Notre revue

Révolution

Facebook