Gilets Jaunes, rouges, verts, bleus, TOUS ENSEMBLE - POUR GAGNER il faut BLOQUER L’ECONOMIE
En savoir plus
France - Petites carottes et gros bâton
En savoir plus
Critique du "Populisme de gauche"
En savoir plus
La "révolution mondiale": une utopie ?
En savoir plus
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Gilets Jaunes, rouges, verts, bleus, TOUS ENSEMBLE - POUR GAGNER il faut BLOQUER L’ECONOMIE
  • France - Petites carottes et gros bâton
  • Critique du "Populisme de gauche"
  • La "révolution mondiale": une utopie ?
Voici le texte du tract distribué au rassemblement contre les Sanctions Administratives Communales à Bruxelles.

Ces sanctions ont comme objectifs de nous enlever la possibilité de descendre dans la rue pour contester la politique actuelle.

Si des jeunes – ou n’importe qui d’autre – reçoit ces amendes suite à l’expression de leur opinion ils compteront leur argent de poche une deuxième fois et arriver à la conclusion qu’il serait peut-être mieux de rester à la maison.  Cette pénalisation bâillonne vraiment la liberté d’expression. Si on ne réussit pas à mettre fin à cette pratique, manifester deviendra une activité de riches !

Il est clair que la police ne sait pas très bien comment réagir face à la radicalisation d’une partie de la population. Des actions en dehors de sentiers battus de la protestation ‘acceptable’ et ‘négociée’ sont punies financièrement.  Mais la police n’agit pas de sa propre initiative. Le gouvernement et les collèges communaux décident de l’attitude de la police.

Comportement dérangeant

Des comportements (boire un rue, casser la croûte sur les escaliers d’une église, se promener en groupe etc.) qui ne correspondent pas à ‘l’ordre’ habituel en rue est stigmatisée comme étant dérangeante et menaçante. C’est ce qu’ils appellent du ‘désordre’. Une société qui a peur de ‘l’impétuosité’ de sa jeunesse est une société qui s’inquiète de son droit d’exister.

Et elle a raison ! Cette société est de plus en plus contestée. Parfois d’une façon ouvertement politique. A d’autres moments le ressentiment avec cette société semble même apolitique. Pourtant ce qui parait apolitique est aussi politique. Les normes et les valeurs dominantes sont celles de la société capitalistes. Les jeunes se comportent bien seulement quand ils se défoulent dans les stades de foot, des salles de concert ou des discothèques après une semaine de travail abrutissant ou un chômage sans issue. Ça c’est autorisé. Mais ne t’aventure surtout pas en rue. Les SAC veulent enfermer les jeunes dans une camisole de force, dans un comportement inoffensif. Voilà ce qui s’appelle, normaliser les jeunes. 

Double morale

Important aussi est d’observer que l’état et le premier à ne pas respecter ses propres règles ‘démocratiques’. Quand les libertés libérales ne servent pas les intérêts de l’ordre dominant, elles sont joyeusement piétinées. Cette hypocrisie démontre encore que l’état sert avant tout les intérêts économiques du grand capital et qu’elle n’hésite pas à recourir à la répression quand l’ordre établi est menacé.

Si tu refuses aussi de te laisser formater, si tu crois aussi qu’une autre société est nécessaire et possible, si tu es prêt à t’organiser, contacte alors le mouvement marxiste, Révolution. Envoi un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.